L’ironie de la purge d’historique

Je viens de réaliser un truc : un texte violant les lois sur le droit d’auteur (copyvio) est visible par 100 % des lecteurs de l’article. Un patrouilleur sérieux l’effacera, le laissant visible par 100 % des lecteurs, via l’historique (soit, au pif, 10 % des lecteurs en réalité). Ensuite, un administrateur sérieux l’effacera de l’historique…mais copyvio, il y a toujours, puisque 179 personnes, à ce jour, peuvent le voir : les administrateurs. Soit 0,001 ‰, certes, mais pas suffisamment peu pour satisfaire à la loi.

Conclusion : les contributeurs de Wikipédia rendent Wikipédia définitivement hors-la-loi

Advertisements

3 commentaires sur “L’ironie de la purge d’historique

  1. Il n’y a pas de réel suppression de données. J’avais posé la question sur le bistro il y a déjà un bon moment : il n’y a aucune suppression. On a le revert < masquage admin < masquage masqueurs mais pas de suppression.

  2. En effet, mais ce qui est vrai pour les copyvio sont également vrai pour les diffamations et infos personnelles (ce qui est plus gênant). Pour bien faire, il faudrait que la WMF supprime réellement au bout d’une certaine période (pour garder les pages problématique juste le temps d’une « attaque judiciaire potentielle ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s