Le sens de l’agnosticisme

religion-vs-science-1J’ai aujourd’hui envie de parler de l’agnosticisme, que j’ai découvert il y a longtemps mais qui, avec le temps, est devenue une doctrine qui m’intéresse beaucoup et à laquelle j’ai envie d’adhérer. Explications.

Nom de Dieu ! Ce n’est pas possible

Comment ne pas s’émerveiller à la simple pensée de l’Univers, à ces myriades de merveilles qui nous entourent ? Comment ne pas rester bouche bée devant la complexité de l’Homme, de son esprit ? Mais l’Homme a beau être intelligent, les mystères de l’espace (et rien que de la nature !) le dépasseront toujours. L’homme se rendra toujours fou à essayer de percer le secret de l’âme (la « conscience » pour les scientifiques). C’est devant tous ces mystères dont on sait depuis longtemps qu’ils sont insolubles que l’Homme a créé la religion : une explication invisible et transcendante pour justifier tout ce qu’il ne comprend pas. Difficile en effet d’imaginer une explication scientifique à l’origine de la vie en l’état actuel des connaissances — si on peut espérer qu’un jour elles seront suffisantes. Qui de l’œuf ou de la poule a vu le jour en premier ? Un casse-tête séculaire.

Comme une religion scientifique

agnoL’agnosticisme est le parfait exemple d’un compromis entre religion et science, produit d’une évolution pour une fois bénéfique. Les agnostiques sont athées : ils ne croient pas en Dieu, Allah…en une quelconque entité reconnue. Pour eux, une entité existe, mais pour une majorité d’entre eux, il est impossible de la nommer ou de lui donner une forme. D’autres croient en leur dieu personnel, ce qui n’est rien de bien différent au final, et qui n’a rien de prétentieux quand on pense d’un côté au vide dans la conscience de l’Homme et de l’autre à l’imposition de dieux conventionnels. Pour justifier qu’aucune réelle religion n’ait encore trouvé un dieu nouveau dans l’indécision des agnostiques, la doctrine se sert de la science, ennemie jurée de la religion tout au long de l’Histoire. Pour une fois, une doctrine para-religieuse préfère utiliser l’ignorance de la Science que de contester son savoir. En effet, c’est à cause du manque de connaissances qu’on ne peut pas justifier l’existence de Dieu. Quand on pense qu’on découvre encore chaque jour de nouvelles espèces sur Terre, on imagine facilement tout ce qu’il nous manque à propos de l’Espace. Alors Dieu là-dedans ? Quelque chose qui y ressemble ? Pourquoi pas ! Peut-être…

En l’absence de preuves scientifiques, un bouchage de trou

ag_symbole_de_chimie_de_philosophie_autocollant-r2bde56114c3949e687501d95334e2969_v9wf3_8byvr_324

Depuis toujours, on peut l’imaginer, l’Homme a ressenti un vide en lui : qu’avait-il fait pour mériter d’être une espèce plus intelligente que les autres, plus destructrice ? Il fallait qu’il se justifie devant une instance supérieure…Mais étant déjà au sommet de l’échelle, l’Homme a  été obligé de créer cette entité : Dieu. Avant cela et depuis cela, d’autres hommes se prétendant plus éclairés ont nié l’existence d’un ou de plusieurs dieux et y ont mis d’autres dieux à la place. Peut-être est-ce le résultat d’une évolution sans fin que l’homme a finalement inventé l’agnosticisme : quasi-solution aux guerres de religion, cette doctrine prône l’incertitude. Elle permet de satisfaire les personnes qui ne ressentent pas assez de vide en eux pour que leur croyance en Dieu se justifie, ainsi que les personnes qui croient fermement en la science et considèrent la vie comme un mystère scientifique insoluble. Le juste milieu entre ces deux personnes, c’est l’agnosticisme : il voit « Dieu » sous la forme d’une entité stellaire lointaine et consciente, cause incompréhensible à l’existence de la Vie ; il voit « Dieu » comme une entreprise ténébreuse dont l’Homme est l’outil (comme le dépeint le film Dark City dans un cadre pourtant fermé) ; il voit « Dieu » comme un sac d’embrouilles sans but ni logique (dans Le Guide du voyageur galactique, Douglas Adams ravit son lecteur de non-réponses sur une vie décevante de futilité). Toujours très lié à la frustration sur l’absence d’un sens à la vie, l’agnosticisme est une consolation parfois plus solide qu’une croyance religieuse, du fait-même qu’on ne lui donne pas de forme.

Une religion laïque et athée

336px-Atheismsymbol_endorsed_by_AAI.svg
Symbole athée créé en 2007.

En plus d’être directement lié à la science, l’agnosticisme peut être identifié à une sorte de religion (ne me tapez pas ! j’ai dit « une sorte »). A moitié athée (nie l’existence de Dieu mais pas d’un dieu), ou peut-être un peu plus qu’à moitié athée (nie parfois l’existence d’un dieu mais pas d’un truc), et complètement laïc : pas de culte de l’agnosticisme ! Il n’y aura jamais de schisme dans l’agnosticisme à cause d’un agnostique voyant un nouveau dieu dans ce flou. S’il y a un schisme dans cette doctrine (si on peut effectivement parler de rupture religieuse dans une para-religion), ça sera entre les agnostiques prônant l’existence d’un truc et ceux qui prônent l’existence d’un dieu inconnu et n’interagissant pas avec l’Homme.

Un sens à la vie pour les frustrés de la science

La science n’expliquera jamais plus de 99% de ce que l’Homme ne comprend pas. La Vie gardera toujours sa part d’incertitude. Certains l’acceptent, d’autres non. Comme on l’a vu plus haut, ceux qui ne l’acceptent pas du tout croient en un dieu. Ceux qui voudraient l’accepter adhèrent à l’agnosticisme. Ceux qui acceptent totalement de mourir un jour après avoir passé une vie la mieux possible sont athées. Vu ainsi, c’est encore plus bizarre de penser que les scientifiques sont parfois croyants. S’ils doivent croire en quelque chose, tout jugement gardé, ils devraient croire en l’agnosticisme. Le scientifique est l’exemple parfait d’une personne cherchant à expliquer la vie – qu’il soit entomologiste, vulcanologue, exobiologiste ou spéléologue – et susceptible de se retrouver frustrée de ne pas y arriver et de savoir que la Science n’y arrivera jamais. D’autant que l’agnosticisme ne demande aucune reconnaissance, ne dispose d’aucun culte d’aucune sorte, et demande juste à être pris au sérieux ou non.

Personnellement

Personnellement, en mon âme et conscience (l’esprit au sens religieux et au sens scientifique), je suis : le frustré de ne pas avoir d’explication à la Vie, intéressé mais trompé par la Science. Je suis l’à-moitié-vide qui cherche une explication illogique. Je suis l’agnostique qui croit plutôt en un truc qu’en un dieu inconnu (je crois plutôt en quelque chose que l’Homme ne pourra jamais appréhender…peut-être une race intelligente sous le contrôle de laquelle nous sommes, peut-être un univers parallèle mais supérieur au notre…). Athée et n’adhérant à aucun culte, je trouve insuffisant de me satisfaire de la vie telle qu’elle est, car je veux une explication à Tout. Je crois en la Science mais je sais qu’elle ne m’apportera jamais la solution.

Advertisements

2 commentaires sur “Le sens de l’agnosticisme

  1. je respecte ton point de vue mais historiquement la soit disant hypothèse de la création de Dieu n’est absolument pas prouvée. Par contre ce qui est prouvé c’est que plusieurs civilisations éloignées de plusieurs milliers de kilomètres présentent les même récits de Déluge, après certains diraient qu’ils se sont copiés

  2. mais honnetement je ne pense pas, car je doute fort que les assyriens et les indiens d’Amérique aient pu avoir un contact quelconque sauf si ils se sont répandus à partir de la même civilisation ! La Tour de Babel, cela ne rappelle pas quelque chose ? C’est la seule manière pour expliquer le fait que ce récit du Déluge se retrouve autant dans les civilisations antiques.

    Ensuite scientifiquement je pense que la croyance en Dieu est tout à fait possible. Il y a des tas de scientifiques créationistes et parmi lesquels je devrais dire, des scientifiques de renom : Newton, Galilée, Pasteur, Edison, Copernic et j’en passe et des meilleurs. C’est très loin d’être irationnel comme raisonnement, au contraire il est beaucoup plus irationnel de dire que tout s’est formé tout seul alors que si quelque chose existe cela veut dire cause qui dit cause dit forcément un auteur (comment le hasard peut-il causer quelque chose sachant que celui-ci n’est pas intelligent ?).

    Soit béni 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s