Le russe

Le russe.

C’est une langue qui compte 3 genres : le féminin, le masculin et le neutre. Les noms communs ont 2 pluriels selon ces genres. Les adjectifs en ont 9, dépendant de leur nature « molle » ou « dure ». Les noms masculins peuvent avoir 3 terminaisons au singulier ; les noms neutres peuvent en avoir 3 et les noms féminins, 4. Ces 10 terminaisons peuvent toutes se conjuguer aux 6 déclinaisons, soit 60 terminaisons. Mais c’est sans compter tous les pluriels irréguliers, car avec eux ça fait 120. Bon, j’exagère, il y a une trentaine de terminaisons uniques et tous les pluriels ne sont pas différents, mais il y a quand même 120 cas pour lesquels il faut connaître la terminaison utilisée.

C’est aussi une langue où l’accent tonique n’obéit à aucune règle : il peut être présent dans un mot, ou non. Il peut être sur n’importe quelle voyelle. Et il faut apprendre par cœur la place de l’accent tonique dans tous les mots russes, car la prononciation du mot en dépend : un O peut se prononcer A, un « ié » peut s’affaiblir, se mouiller, etc, etc.

Le russe a 2 groupes de verbes à la terminaison différente à tous les temps. La terminaison du verbe ne détermine pas nécessairement son appartenance à l’un ou l’autre groupe.

Tout ça, sans oublier que l’alphabet de 33 lettres peut être confus pour les habitués du latin. Par ailleurs, l’étymologie non latine des mots prive de tout repère par rapport à une autre langue connue. Et tout ça parmi d’autres joyeusetés comme la forme courte des adjectifs à apprendre par cœur et qui s’utilise obligatoirement dans certains cas ou la multitude de mots irréguliers en fonction de leur nombre ou genre…

Enfin, comme j’essaye de vous le faire comprendre, le russe est une langue merveilleuse. Je l’étudie depuis un an, je sais compter jusqu’à 10, demander à boire et à manger, et aujourd’hui j’ai même réussi à écrire французский (« français », qu’on pourrait retranscrire « frantsouzskiy », mais le Z ne se prononce pas, ça serait trop simple) sans faire de faute. Même le finnois et ses 15 déclinaisons n’atteint pas le plaisir du russe quand il s’agit de pluriel et d’irrégularité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s